Bocalisons…

Une belle conception, qui n’en reste pa moins une conception et auquelle il n’est nul nécessaire de s’attacher et encore moins de s’identifier, est celle qui m’est venue il y a quelques jours de cela…Un bocal…

Pour aider ceux et celles qui ont des difficultés à ne pas s’identifier à leurs pensées, leurs émotions et tout le reste. Imaginez que vous êtes un bocal en verre transparent, un bocal ouvert bien entendu car nous verrons ensuite les conséquences d’un bocal qui ne s’ouvre que de temps en temps, voire jamais.

Imaginons un bocal en verre transparent, nous y mettons des macaronis, de l’extérieur nous voyons les macaronis et nous associons ces macaronis au bocal, nous disons que c’est un bocal à macaroni…Mais est-ce réellement le cas, n’est-ce pas en réalité juste un bocal qui « CONTIENT » des macaronis…Je m’explique, pour le bocal, il est juste un bocal, un contenant qui reçoit des macaronis mais qui n’est pas les macaronis, ils sont juste de passage dans son espace intérieur…Certaines personnes qui regardent ce bocal contenant les macaronis vont se focaliser sur les macaronis sans s’intéresser forcément au bocal et vont de suite lui donner comme valeur « boite à macaroni » alors qu’il est bien plus que cela…NON?

Si vous êtes le bocal et que vous vous identifier à ce qui va passer dans votre espace intérieur, alors vous êtes les macaronis sans voir que vous êtes le bocal en réalité…Vous voyez où je veux en venir…

Le bocal c’est vous, les macaronis (ou spaghetti, tagliatelles, riz, sucre, farine, peu importe…) c’est vos pensées, vos émotions, tout ce que vous croyez être vous (intérieur et parfois à l’extérieur de vous, Oui car en réalité, les macaronis étaien où avant d’être mis dans le bocal…C’est peut-être trop loin pour vous…Bon alors n’allons pas plus loin, sauf si vous en avez envie, je vous invite à aller plus loin…) et si vous vous identifiez au macaroni alors vous ne voyez plus le bocal en verre transparent avec son espace intérieur calme, paisible et qui n’a nul besoin d’être autre chose que ce qu’il est déjà…

Si on met des macaronis dans le bocal puis on le vide et on y met du sucre puis on le vide, et on y met de la farine et on le vide sans se dire c’est un bocal à macaroni, à sucre, à farine, etc. Est-ce que le bocal va pleurer quand on lui enlève les macaronis??? Ou rechercher à récupérer ces (ou ses) macaronis? est-ce que le bocal s’est approprié les macaronis? …

On accepte juste que tous ces éléments ne sont que de passage, qu’on les accueillent pleinement sans les juger (qualité) sans les identifier au contenant (le bocal) et qu’ensuite on les laisse partir après les avoir acceptés pleinement pour ce qu’ils sont, juste des éléments de passage à vivre pleinement…

Vous êtes ce bocal, neutre, en paix avec un espace intérieur paisible qui peut tout accueillir sans s’identifier à ce qu’il accueille et qui peut vivre pleinement tout cela sans s’y attacher…

Imaginez que vous refermiez le bocal à chaque fois que l’on y met un élément et que vous mélangiez le tout….Voilà ce qu’il se produit quand vous vous identifiez à vos pensées, émotions, quand vous vous attachez à tout cela et refusez de le laisser partir car vous croyez être des macaronis, du sucre, de la farine, etc.

Franchement, vous êtes des macaronis????……….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s