Un peu plus loin…

Pourquoi aimons-nous les challenges ?

Pourquoi souhaitons-nous nous surpasser ?

Et surtout souhaitons nous nous prouver à nous même que l’on peut aller au-delà de ce que l’on est ou bien souhaitons nous montrer aux autres que l’on est plus que ce qu’ils pensent ?

Toutes ces personnes qui n’ont de cesse de courir après les émotions fortes pour se sentir vivant, toutes ces personnes en admiration devant celles qui justement sont allées au-delà de ce que nous pensions possible.

Pourquoi avoir sans cesse envie de faire plus ?

Pourquoi être en admiration devant ceux qui font plus ?

Dans un premier temps, il est essentiel de bien VOIR que TOUT EST LA, que nous sommes entier, non fragmentaire et non divisé. VOIR que tout « ce qui est » est présent devant nous sans rechercher plus que « ce qui est ».

Nous sommes toujours à la recherche de quelque chose de plus pour combler ce vide intérieur qui est soi-disant en NOUS.

Lorsque l’on ne peut accepter « ce qui  est » nous courons après « ce qui devrait être » pour pouvoir enfin nous satisfaire, nous donner du bien-être.

Donc comme nous ne sommes pas satisfaits de « ce qui est » il devient logique de rechercher une alternative à « ce qui est » pour nous apporter du bien-être.

La notion de manque de bien-être est en réalité une image, émanant de ce faux centre (JE, MOI) croyant être totalement isolé, seul, perdu et ayant construit un espace fragmenté autour de lui par acquisition d’images de ce qu’il perçoit comme extérieur à lui.

Cette image de l’absence de bien-être étant ancrée solidement à la notion de « JE dois exister, JE dois être quelqu’un pour exister. », donc on associe « se sentir exister » à « se sentir vivant » et cela engendre une attache forte à la notion de « bien-être » qui nous permet de nous sentir VIVANT par cette sensation.

Donc le fait de rechercher des sensations fortes, va développer la sensation de bien-être donc celle de se sentir vivant et au final on va enfin pouvoir démontrer que l’on existe…

Tout cela partant du principe que l’on doit démontrer que l’on existe, que l’on doit FAIRE SA PLACE au sein de cet espace encadré, limité.

Mais ces sensations fortes nous permettent-elles de nous sentir vivant ou bien nous permettent-elles de combler ce vide illusoire ?

Etant donné que chaque élément vécu par ce faux centre n’est qu’en réalité « perçu », jugé, analysé, ce n’est donc qu’une image de ce que nous vivons réellement qui va être enregistrée pour pouvoir la comparer avec « ce qui est ».

Donc nous allons comparer « ce qui est », le moment présent et tout ce qui se présente à nous à cette image que l’on a conservé de cette sensation forte…Généralement, « ce qui est » nous apparaît comme bien fade, morne et sans aucune saveur.

Attendez une minute, nous avons attribué une valeur à cette sensation forte en se basant sur le principe que cette sensation forte nous apporte du « bien-être » puisqu’elle nous permet de nous sentir vivant donc d’exister…Alors sans cette sensation nous n’existons pas ?

Exister est associé à obtenir une sensation qui sera jugée comme plus intéressante que « ce qui est », en réalité nous recherchons donc à AVOIR plus que « ce qui est » et nous allons donc courir après « ce qui devrait être » sans vivre pleinement « ce qui est ».

De plus, bien souvent nous associons le mot NORMAL, BANAL, à « ce qui est » et EXTRAORDINAIRE à « ce qui devrait être ».

Encore un jugement qui nous permet d’encadrer, de limiter « ce qui est » !

Alors certes, je ne puis prétendre être contre toutes ces sensations fortes, mais si on ne vit pas pleinement TOUT « ce qui est » alors on ne peut VOIR que tout ce que nous vivons est SENSATION et que vivre pleinement TOUT, c’est EXISTER !

Chaque moment présent est TOUT alors si on est face à une action juste permettant de vivre quelque chose de soi-disant EXTRAORDINAIRE, demandons-nous si ce que nous VOYONS comme extraordinaire n’est pas en réalité une simple comparaison entre « ce que nous croyons vivre », associé à une valeur négative, fade, triste, sans vie et ce que nous aimerions vivre, associé à une valeur positive, plein de goût et de vie ?

Pourquoi rechercher à exister, à vivre quelque chose d’extraordinaire qui nous donnerait enfin la sensation d’ETRE vivant ?

Tout simplement parce que NOUS CONSIDERONS QUE NOUS NE SOMMES PAS VIVANT…

Nous jugeons que ce que l’on est n’est pas ce qui devrait être…

Nous jugeons que notre vie n’est pas celle que nous aurions dû AVOIR…

et nous recherchons à AVOIR…

AU LIEU D’ETRE !!!

VOIR que l’on EST TOUT et alors plus aucune raison de rechercher à AVOIR…

ACCEPTER ce que l’on EST au lieu de rechercher à ETRE par l’AVOIR !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s