Connu / Inconnu

Ce que l’on croît être NOTRE CONNU, ce dont on est certain de pouvoir définir, encadrer, limiter afin de nous apporter confort et sécurité. Tout cela est-il réellement Connu ?

Ou bien est-ce seulement une image de CONNU, une valeur de CONNU que l’on attribue à ce que l’on croît être ?

Voyons d’où provient cette vision du CONNU. Cette notion de CONNU, car ce n’est qu’une notion issue de l’ensemble de nos perceptions fragmentées de ce que nous croyons être. Fragmentées car issue des images que nous collectionnons, collection qui devient NOTRE collection, notre possession afin de pouvoir les contrôler et définir des limites, un cadre, un espace de confort et de sécurité.

Mais toutes ces images proviennent d’une vision limitée d’un centre encore plus limité car n’ayant point de substance, de réalité.

Donc cette zone de sécurité, de confort est en réalité un espace défini par des images limitées provenant d’une vision encore plus limitée et limitante de tout ce qui nous entoure.

Comme nous nous définissons comme LE CENTRE de TOUT ce qui est, l’observateur de TOUT ce qui est, le seul ayant la capacité de pouvoir réellement définir TOUT, de pouvoir comprendre TOUT (on voit bien le mot POUVOIR qui va prendre tout son sens dans ce système au sein duquel nous évoluons…).

Nous adoptons alors une vision centrée de TOUT, centrée sur MOI qui est, sans aucun doute possible, le centre et nous observons en ne prenant comme repère que ce centre, MOI…Donc nous ramenons TOUT à MOI !

Donc TOUT est observé par MOI, mais MOI est une image, ne voyant point cela, le centre va alors attribuer une valeur à ce qu’il observe comme étant différente de lui et va donc conserver cette valeur, cette image qu’il a projetée sur ce qu’il observe, il va la stocker et se l’approprier (c’est SON image).

REMARQUE : Ce centre est en réalité « ce qui est » croyant être extérieur à « ce qui est », donc c’est « ce qui est » observant « ce qui est », donc ce que le centre observe c’est lui-même. La seule différence c’est que le centre se croît différent et utilise cette différence pour effectuer une comparaison entre ce qu’il croît être et ce qu’il croît observer, ne sachant pas qu’il s’observe lui-même, il va attribuer une valeur différente à ce qu’il observe, valeur issue de la comparaison avec lui-même, cette valeur est donc en réalité ce qu’il est…Donc ce que vous observez et jugez c’est VOUS mais sans le savoir…)

Bilan, un centre qui n’existe pas, qui OBSERVE « ce qui est » croyant être différent, extérieur, donc ne sachant absolument pas ce qu’il observe mais lui attribuant une valeur afin de pouvoir CATEGORISER, DEFINIR, LIMITER ce qu’il observe pour se l’approprier et donc en avoir le contrôle…Mais sans réellement SAVOIR ni COMPRENDRE ce qu’il observe !

Voyez comme le centre ne prête pas attention au fait qu’en réalité il n’y a aucune compréhension ni vision claire de ce qu’il observe. Il y a juste une catégorisation afin de pouvoir stocker cette image, en faire SON image et la considérer comme ACQUISE, comme SON CONNU…

Alors nous voyons clairement que le soi disant CONNU n’est en réalité qu’un stock d’images provenant d’une vision limitée.

Le connu est donc en réalité un peu comme une immense bibliothèque avec des millions de livres rangés, triés, ordonnés (un ordre défini par le centre…) soit par ordre alphabétique, ordre de taille, de couleurs, etc. Mais sans jamais avoir réellement LU ni COMPRIS ne serait-ce qu’un seul de ces livres. Juste une accumulation de livres rangés, organisés qui nous permettent de définir une ZONE au sein de laquelle on peut évoluer en toute sécurité car c’est cela que l’on appelle LE CONNU…NOTRE CONNU !

Voilà ce qu’est le connu, un cadre illusoire avec des limites illusoires au sein duquel on stocke des images provenant de la vision terriblement limitée d’un centre (JE/MOI) qui n’existe pas…

Alors POURQUOI avoir peur de l’inconnu étant donné que l’on vient de démontrer que ce que l’on considère comme CONNU est en réalité loin de l’être ? Que le connu n’est qu’une illusion, l’illusion de croire que c’est CONNU…

L’INCONNU est défini par rapport au CONNU…Mais que se passe-t-il lorsque l’on se rend compte que notre définition du CONNU ne tient lus la route ?

Que se passe-t-il quand on se rend compte que ce qui nous faisait PEUR c’était uniquement de PERDRE LE CONTROLE et de ne PLUS EVOLUER AU SEIN DE NOTRE ZONE DE SECURITE, NOTRE CONNU et qu’en réalité NOTRE CONNU n’existe pas ?

Après chacun est libre de continuer à croire ce qu’il veut, de vivre comme il l’entend car aucun d’entre nous ne peut guider les autres ni leur indiquer que ce à quoi il croît est une illusion tant que l’on continue de VIVRE DANS NOTRE CONNU…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s