Victime de MOI…

  • On ne contrôle RIEN…
  • Tout se passe sans que l’on puisse faire quoi que ce soit pour empêcher que cela arrive…
  • Tout est déjà programmé, alors à quoi bon…

Vous avez tous déjà entendu ce genre de choses, n’est-ce pas ?

La résignation…Ah comme c’est bon de SAVOIR que l’on n’a aucun CONTROLE et donc de NE RIEN FAIRE, DE NE PAS AGIR, DE NE PAS VIVRE…Plus simple n’est-ce pas ?

Ou bien…Comment cela je ne peux rien changer? C’est impossible? Je suis le centre de TOUT, j’ai la possibilité de faire ce que je veux? ET le libre arbitre alors? Et ma liberté? JE PEUX CHANGER CE QUI EST? J’ai le pouvoir, JE PEUX CONTROLER…LUTTE, LUTTE, LUTTE…

existe-t-il un juste MILIEU?

Effectivement, chaque moment présent se déroule exactement comme c’est en train de se dérouler sans que l’on puisse changer ce qui est en train de se dérouler…LE CROYEZ-VOUS VRAIMENT ?

Partons du principe que OUI…

Certes, nous n’y pouvons RIEN et il est certain que de se demander si cela aurait pu se dérouler autrement si l’on avait agit, dit ou pensé autrement, ne sert à RIEN car dorénavant c’est TERMINE, c’est le passé et celui-ci est MORT.

Alors véritablement nous ne pouvons RIEN….

Attendez une minute…Imaginons un instant que NOUS SOMMES PLEINEMENT ATTENTIF à « ce qui est », que nous le laissons être sans aucune comparaison, sans aucun jugement, sans lui attribuer de valeurs, sans en attendre quoi que ce soit, sans rechercher à en faire NOTRE CONNU….ALORS nous sommes pleinement PRESENT à « ce qui est » et nous pouvons VOIR « ce qui est » sans chercher à le définir.

Nous VOYONS « ce qui est » sans lutter contre « ce qui est », sans fuir, sans chercher à comprendre pourquoi c’est ainsi, sans le comparer avec ce que nous aurions aimé AVOIR…Donc il n’y a plus de notion de résignation étant donné que celle-ci est étroitement liée au fait que nous sommes attristé de ne pouvoir changer « ce qui est » en « ce que nous voulons qui soit » et aussi au fait de ne pas avoir le choix, je SUBIS « ce qui est » donc si l’on subit « ce qui est » c’est que cela ne nous plaît point…VOUS VOYEZ !

VOIR pleinement « ce qui est » indique également qu’il n’y a plus d‘observateur en réalité…Mais qui est cet observateur ? C’est MOI ?

OUI, l’observateur c’est JE/MOI, ce faux centre qui doit tout définir en permanence. Observer c’est extérioriser « ce qui est » donc vous vous placez en tant qu’observateur extérieur à ce qui est en train d’arriver. Ainsi, tout ce que vous observez devient DES EXPERIENCES VECUES PAR MOI…MES expériences, elles m’appartiennent, elles deviennent donc MON CONNU !

D’autre part, en tant qu’observateur, on peut dire que vous êtes le TEMOIN de « ce qui est », alors si vous êtes le TEMOIN vous n’êtes pas RESPONSABLE de « ce qui est ». Vous ne faites qu’assister, en tant qu’observateur, impuissant à TOUT CELA…Vous devenez même LA VICTIME de « ce qui est » (je n’ai rien pu faire…Ce n’est pas ma faute…).

On vous impose (je ne ferai pas de commentaires sur le « ON », c’est qui ce « ON ») « ce qui est », JE/MOI est en train de SUBIR « ce qui est »…JE n’ai pas le CHOIX, pas d’autre choix que de vivre « ce qui est » (euh faites bien attention car j’utilise « ce qui est » alors qu’en réalité pour nous, quand on est dans le subi, c’est « ce que l’on croît être »)…DONC OUI JE SUIS LA VICTIME DE TOUT CELA !

JE N’AI AUCUN CONTRÔLE SUR TOUT CELA…

ICI 2 SOLUTIONS PARMI DES MILLIERS :

LA RESIGNATION :

Je m’identifie pleinement en tant que VICTIME et j’en fais alors pleinement ce que JE SUIS. Tout en sachant que JE suis quand même LE CENTRE donc je dois faire en sorte que l’on me voit ainsi…et je deviens alors celui qui va attirer l’attention…LE CENTRE D’ATTENTION !

Ce n’est pas ma faute, je ne suis pas responsable de ce qui m’arrive…ce sont les autres…On ne m’a pas laissé le choix…Je suis VICTIME DE TOUT CELA…REGARDEZ MOI, je subis cette injustice…Pauvre de MOI !!!

LA NON ACCEPTATION :

SOIT on lutte en permanence contre cet état de victime qui n’a aucun contrôle sur ce qu’elle vit, car après tout je suis le centre de contrôle, donc je DOIS TOUT CONTRÔLER et pour ce faire je vais rechercher un moyen de CONTRÔLER ce qui est. De DEFINIR TOUT CE QUI EST, de comprendre POURQUOI…

ET si tout simplement il était possible qu’il y a ait UN JUSTE MILIEU….Oui désolé cela fait un peu BOUDHISME mais soyez rassuré je ne m’identifie à RIEN car je ne suis RIEN…

Si nous pouvions accepter pleinement cet état de victime sans s’identifier à celui-ci….VOIR pleinement, être attentif au mécanisme qui a engendré cet état de VICTIME…la présence de l’observateur !

VOIR cet observateur qui est là pour extérioriser tout « ce qui est » car l’observateur, JE/MOI, est ISOLE de TOUT, fragmenté, limité, instable et recherche à AVOIR TOUT pour devenir STABLE !

VOIR que l’on est « ce qui est », sans observateur, sans intermédiaire, car l’observateur n’a aucun contrôle sur TOUT ce qui est, il ne peut rien FAIRE, il subit, il est la VICTIME et cela le terrorise, lui fait PEUR…PEUR qui engendre le désir, le désir de comprendre pourquoi JE ne peux RIEN FAIRE, POURQUOI JE SUIS LA VICTIME, pourquoi je ne comprends pas…Le désir de METTRE DE L’ORDRE dans TOUT CELA.

Nous ne sommes pas des observateurs, simples spectateurs de ce que nous vivons, nous sommes ce que nous vivons…

Nous ne contrôlons pas ce que nous vivons mais nous ne le subissons pas…Et n’avons aucun besoin de le contrôler.

ÊTRE c’est VIVRE pleinement « ce qui est » sans en être la victime, sans se résigner à subir « ce qui est »…

ÊTRE c’est voir ce mécanisme d’extériorisation engendré par l’observateur qui ne comprend pas ce qu’il est ni ce qu’il vit et cherche à savoir POURQUOI ; un observateur qui ne peut ACCEPTER de ne pas SAVOIR, COMPRENDRE, DEFINIR…

ÊTRE c’est accueillir TOUT « ce qui est » par le lâcher-prise, VOIR que l’on est TOUT « ce qui est » et que l’on n’a aucunement besoin de CONTRÔLER tout « ce qui est ». Voir que l’on est ce que l’on croît être en train d’observer !

Alors voyez-vous maintenant la différence entre se résigner et accepter…Entre ÊTRE et ÊTRE UNE VICTIME…Toujours ce désir d’être quelqu’un, quelque chose, de se définir pour mieux s’approprier « ce qui est »…Recherchez-vous vraiment à être quelqu’un ou quelque chose?

Alors effectivement, je ne sais pas, JE NE SAIS RIEN car JE VOIS sans croire que je sais…

Peut-être que tout est déjà programmé et que nous n’avons aucun contrôle sur cela…MAIS c’est là le point essentiel…Devons-nous contrôler ce que l’on vit ?

Ou bien simplement ÊTRE sans chercher à contrôler ?

ÊTRE attentif afin de vivre pleinement « ce qui est » sans besoin de rechercher à vivre « ce qui est » comme on aime à le définir.

Alors oui, on ne peut peut-être pas changer « ce qui est » (de toute façon, « ce qui est » change en permanence !) mais on peut néanmoins CHANGER NOTRE VISION DE « ce qui est » et c’est ce changement de vision qui va alors changer pleinement ce que l’on VIT…

On n’est pas forcément responsable de tout « ce qui est » mais on est responsable du regard que l’on a de « ce qui est »…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s