Espace

Être le vide, être vide, vide absolu, pas LE vide, pas MON vide, JUSTE VIDE ABSOLU sans aucun refuge pour écarter ce vide, sans aucun élément, sans CONNU nous permettant de nous rassurer car nul besoin de l’être, nul besoin de rechercher un élément auquel se raccrocher pour se sentir en PAIX car la recherche de cette paix n’est basée que sur la croyance qu’on n’est pas en PAIX, une sensation lourde, interne qui nous laisse penser que l’on ne peut être en PAIX qu’en présence d’un élément pour nous assurer cette PAIX.

Demandons-nous d’ailleurs, quel est l’élément qui nous laissait à penser que l’on ne pouvait être en PAIX ?

Plus aucun besoin de s’attacher à un élément qui nous permettrait alors de nous sentir en sécurité car cela nous donne plus de consistance, plus de croyance en notre existence de par l’accumulation d’éléments qui donne une impression de solidité face à un monde aussi impermanent.

Plus aucun besoin de classer, d’ordonner, de catégoriser, de donner une VALEUR PARTICULIERE à chaque élément car il n’y a plus aucun élément.

  • VIDE de tout élément donc VIDE de comparaison…

Aucun élément pour nous assurer le moindre confort, car ce confort n’est plus nécessaire étant donné qu’il était le fruit de la comparaison avec d’autres éléments qui nous démontraient une instabilité permanente qui ne nous permettait pas d’apprécier le moindre confort d’un élément stable, alors nous nous sommes réfugiés dans la recherche d’un élément stable qui nous permettrait d’avoir ce confort, un élément construit de toute pièce pour nous assurer ce confort.

Aucun élément pour nous permettre de créer l’intérieur et l’extérieur, RIEN à considérer comme extérieur donc RIEN pour me projeter dessus, de ce fait aucunement face à JE/MOI qui engendre la peur, la fuite face à ce qu’il est.

Aucun élément dont on doit se protéger, aucune agression en perspective, car l’agression n’était que le fruit de la croyance en cette vulnérabilité face à des éléments extérieurs que nous avions qualifiés de négatifs en comparaison d’autres éléments que nous avions qualifiés de positifs. ET surtout face à notre propre instabilité qui occasionnait une grande vulnérabilité face à des éléments extérieurs dont on n’avait pas le contrôle.

Plus rien à contrôler justement car absence totale d’éléments extérieurs dont on aimerait prendre le contrôle pour nous rassurer sur notre propre existence ayant un sens, un objectif qui nous permettrait d’être en harmonie, en paix, d’être MIEUX que ce que l’on est « ici et maintenant ».

Nul besoin de rechercher quoi que ce soit. En vérité la recherche n’avait d’autre but que de se prouver à MOI-MEME que JE SUIS…Car après tout LA RECHERCHE absolu n’était-elle pas basée sur la recherche d’éléments nous assurant à 100% que l’on existe bel et bien ? JE le sais, J’en suis sûr et certain car JE suis au centre de TOUT cela…Mais il me manque encore des éléments pour m’assurer à 100%…JE trouverai !

Plus besoin d’essayer de rechercher un environnement sain qui nous permettrait d’être en harmonie, en paix, HEUREUX et de pouvoir déposer notre fardeau pour se détendre. Un environnement qui enfin nous laisserait en PAIX afin de pouvoir TROUVER les réponses à TOUTES ces questions EXISTENTIELLES…Que J’AI inventées !

Plus de fardeau, plus de souffrances car plus de négativité fruit de la comparaison avec des éléments qui nous apparaissaient comme étant la positivité, et qui était à rechercher à vivre en priorité. D’ailleurs regardez bien, ne pensiez-vous pas que parce que vous souffrez alors cela est la preuve que vous existez, que JE EXISTE ?

Aucun élément, VIDE ABSOLU où RIEN n’existe individuellement, donc plus aucune sensation de solitude, d’isolement qui n’était que le fruit de la croyance en cette unité autonome, indépendante, différente des autres éléments qui l’entouraient et dont elle devait se protéger.

Aucun élément à AVOIR car plus aucun besoin de combler ce vide étant donné que nous sommes ce vide absolu.

Nul besoin de rechercher un SENS à ce que l’on croyait être, un SENS à MOI, nul besoin de trouver un sens, nul besoin d’AVOIR MON sens.

LE seul et unique élément qui était extérieur, isolé, instable, en insécurité permanente (d’ailleurs cette insécurité à laquelle on s’accrochait était peut-être le seul élément stable, permanent qui nous permettait en réalité de nous assurer une certaine sécurité quant à notre existence stable…), qui n’avait de cesse de rechercher la raison pour laquelle il existe, qui n’avait de cesse de rechercher un moyen extérieur pour satisfaire son manque d’instabilité, satisfaire son manque de sécurité, pour assurer son confort, pour éloigner cette PEUR (peur qui n’est que le fruit de ce qu’il est, VIDE)…LE SEUL ET UNIQUE ELEMENT qui devait se battre contre un monde hostile, qui devait se protéger de l’extérieur, qui n’acceptait pas de ne pas avoir le contrôle, qui souhaitait posséder pour combler un MANQUE…Le seul et unique élément qui souffre de par sa croyance en son existence UNIQUE, ISOLEE et VICTIME D’UN MONDE HOSTILE qu’il a lui-même inventé…

N’est-ce pas ce JE/MOI auquel vous vous êtes totalement identifié ?

Alors qu’advient-il quand VIDE vous ÊTES, non pas devenir, pas de JE/MOI à VIDE car cela signifierait encore un changement d’état, un passage de JE/MOI à VIDE qui pourrait être envisagé comme une transformation de JE/MOI en un élément MIEUX QUE ce qu’il était, donc cela ne pourrait que conforter ce petit jeu du JE/MOI recherchant sans cesse à devenir MIEUX que ce qu’il est « ici et maintenant ».

NON, VIDE par la mort nette de ce JE/MOI, par la vision claire que ce JE/MOI n’existe que parce que vous voulez vous y accrochez afin de vous sentir en sécurité, de ne pas faire face à cette vulnérabilité, cette instabilité engendré par votre identification totale à JE/MOI.

VIDE, être totalement vide de toute identification à un élément, être ce vide absolu qui règne en tout élément auquel vous souhaitez vous identifier pour ne pas faire face à ce VIDE qui vous terrorise mais que vous êtes le seul à avoir INVENTE…

ETRE vide, sans RIEN, VOIR que l’on a RIEN, voir que l’on EST RIEN, voir que TOUT EST RIEN et qu’au final ON EST TOUT sans ÊTRE UN.

  • ÊTRE SANS CHERCHER A ÊTRE « MOI »…
  • ÊTRE SANS CROIRE QUE « JE » SUIS…

ÊTRE VIDE car c’est ce que l’on est et VOIR que ce vide nous libère totalement de nos souffrances, de nos peurs, de notre inconfort, de notre insécurité sans que l’on ait besoin de rechercher à l’ÊTRE.

VOIR qu’il n’y a RIEN d’autre à AVOIR, aucune quête qui nous permettrait d’ÊTRE MIEUX, d’atteindre ce soi disant objectif de PAIX, de BIEN-ÊTRE, de BONHEUR, d’AMOUR…

CAR être ce vide c’est VOIR QUE TOUT EST déjà présent mais que seul cette identification à UN élément (JE/MOI) est le seul et unique voile, de par la quête incohérente qu’il mène pour rechercher ce qu’il croît devoir trouver, qui nous cache tout « ce qui est » ! RIEN d’AUTRE qu’ici et maintenant, partout et toujours…

ÊTRE ce VIDE c’est alors VOIR un espace infini au sein duquel TOUT est, sans comparaison entre des éléments soi disant isolés les uns des autres, sans valeur particulière à attribuer, sans rechercher à vivre un élément plus qu’un autre, à croire en un élément plus qu’un autre, à vouloir un élément et rejeter un autre…LAISSER TOUT ÊTRE sans rechercher à ÊTRE A MOI…

CAR au SEIN DE CE VIDE ABSOLU il n’y a pas d’éléments séparés les uns des autres, RIEN n’est instable ou inconfortable ou non sécuritaire car RIEN n’est vulnérable, fragile, pouvant être blessé vu que RIEN n’EST SEUL, isolé, VICTIME DE…

VIDE DE TOUT IDENTIFICATION « ICI ET MAINTENANT » POUR ÊTRE PARTOUT ET TOUJOURS…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s