Déstructurée…

Un monde fragmenté, limité, encadré et instable, tel est notre croyance, que dis-je, notre certitude !

De par notre perception, la NOTRE, il est clair que c’est la seule et unique qui puisse être LA REALITE, LA VERITE étant donné que nous sommes l’espèce dominante à la surface de la planète et qui plus est les seuls à avoir une conscience…

  • UNE conscience ou bien CONSCIENCE de NOUS MËME…
  • Est-ce là la même chose ?
  • Avoir une conscience et Avoir conscience de MOI…

Il serait peut-être intéressant de se pencher sur cette facette de l’existence et voir d’un peu plus près si cette soi disant conscience est réelle ou si elle n’est que le reflet d’une image qui pour se donner plus de stabilité, de solidité, d’existence n’a pas décidé de croire qu’avoir conscience de son reflet lui prêtait une existence à part entière !

Bref, là n’est pas le sujet de cet article !

Nous croyons réellement vivre dans un monde si limité, fragmenté, instable et tout cela parce que c’est la seule et unique perception que nous avons de ce monde…CE ou MON monde ?

Notre organisme, de par ses structures physiologiques ne peut en aucun cas se représenter l’intégralité de « TOUT CE QUI EST » et depuis que l’être humain est, alors il n’a eu de cesse d’élaborer un monde basé sur l’ensemble des perceptions physiologiques qu’il a de ce monde.

Or nous voyons que ces perceptions sont limitées et surtout fragmentaires. Un son, Une odeur, Une sensation, Un goût, Une image…

TOUT cela pris séparément n’a que peu de sens mais si nous les réunissons et en faisons une structure ayant du sens, alors cela nous permet de MIEUX CERNER notre environnement afin d’AVOIR plus d’EMPRISE sur celui-ci pour POUVOIR s’y sentir en sécurité de par ce CONTROLE que nous exerçons sur NOTRE ENVIRONNEMENT…Car il s’agit bien ici de SECURITE !

Il est question de « NOTRE » environnement et pas de « L’environnement » car c’est celui que nous construisons, et pas celui qui est, il n’est que le reflet des valeurs que nous attribuons aux perceptions que nous captons de cet environnement et non aux perceptions directes de celui-ci.

Donc depuis que l’être humain est, nous avons élaborés une structure de plus en plus grande de par l’accumulation de l’ensemble des perceptions auxquelles nous avons attribuées des images particulières et que nous avons stockées pour ensuite en faire la seule et unique structure solide qui soit réelle car elle est issue et surtout vécue par « MOI » !

Et cela s’est perpétué de génération en génération, avec bien entendu des particularités selon chaque environnement, selon chaque perception afin de donner naissances aux TRADITIONS, COUTUMES, CULTURES, NATIONALITES…

TOUT UN passé qui reste figé, ancré bien solidement et qui représente une structure STABLE, SOLIDE et qui représente la SEULE ET UNIQUE REALITE, VERITE…qu’il est nécessaire de TRANSMETTRE, de PROLONGER, DE CONSERVER TELLE QUELLE car c’est là notre seule SOURCE de CONFORT, DE solidité, de STABILITE !

NOS fameuses racines qui font de nous ce que l’on EST et qui nous permettent d’AVOIR UNE STRUCTURE STABLE, car comment pourrait-elle ne pas être stable étant donné que cela fait des milliers d’années qu’elle perdure et qu’elle se renforce afin de toujours devenir PLUS STABLE, PLUS SOLIDE, PLUS FORTE !

Et tout cela sans AVOIR ne serait-ce qu’une VISION GLOBALE, VOIR TOUT CE QUI EST…au lieu de VOIR TOUT CE QUE JE VOIS !

POUR nous permettre à l’échelle d’une population de VIVRE au SEIN d’un CADRE profondément enraciné dans le PASSE et donc un CADRE SOLIDE, STABLE, qui nous permet d’avoir UNE IDENTITE PROPRE, une identité commune certes mais commune à QUI ? à QUOI ?

CAR une partie de la population à une identité et une autre partie à une autre identité différente ?

A la base, ne sommes nous pas TOUS HUMAINS ?

Ce CADRE SI STABLE, enraciné profondément et assurant une profonde stabilité, une solidité, permettant alors de nous définir en tant qu’individu à part entière, UNITE INDEPENDANTE mais appartenant à un GROUPE qui est TOTALEMENT DIFFERENT d’un AUTRE GROUPE de par SES RACINES…

N’est-ce pas en fait un autre moyen de renforcer cette volonté d’être une entité UNIQUE, INDEPENDANTE, ayant une existence propre et recherchant à être LIBRE, à EXISTER par et pour ELLE !

Un autre moyen de lutter car quand on est ENSEMBLE on est plus fort et on a plus de chance de TROUVER enfin la REPONSE à notre VIDE INTERIEUR, de TROUVER enfin la PAIX, d’élargir les champs de recherche, et puis on VOIT que l’on n’est pas le SEUL à se sentir SEUL alors cela nous rassure car si d’autres VIVENT cela c’est que JE SUIS SUR LA BONNE VOIE !

Sans en ajouter, n’oublions pas que LE PASSE n’est que la somme d’éléments épars, limités et instables que nous avons décidé de rassembler afin de leur donner un sens car cela nous rassure de VOIR qu’il y a un sens à ce que NOUS vivons TOUS ensemble, GROUPES TOTALEMENT SEPARES LES UNS DES AUTRES !

N’oublions pas que nous ne pouvons accepter de ne pas être, de ne pas exister en tant qu’UN et que faire face au TOUT nous terrorise car cela indiquerait alors que tout ce à quoi nous nous sommes accrochés depuis si longtemps n’est RIEN d’autre que DU VIDE…

Alors nous recherchons, un moyen de combler ce VIDE afin de lui donner plus de consistance, plus de solidité, de stabilité…

UNE EXISTENCE REELLE et TANGIBLE qui nous rassurerait alors !

Donc chacun nous sommes face à ce vide de sens de notre croyance en notre existence unique, isolée, indépendante recherchant sa propre LIBERTE d’être, d’exister…

Nous nous réunissons autour d’une structure qui nous rassure car elle existe depuis si longtemps, elle est si ENORME, SI SOLIDE, elle perdure depuis si longtemps qu’elle nous offre cette STABILITE dont nous avons tant besoin…

Que nous recherchons sans cesse !

  • Mais alors pourquoi malgré cela, nous sentons nous encore vide malgré tout ?
  • POURQUOI ?

Du vide + du vide + du vide + du vide = du PLEIN ????

Apparemment chez l’être humain, il en est ainsi !

A l’échelle de l’individu, nous avons cette structure profondément ancrée en « MOI »,nos traditions, nos cultures, nos croyances, nos attachements à ces croyances et c’est TOUT CELA qui fait ce que l’on est ! Sans parler de nos émotions, de nos sensations personnelles…

Nous avons également conservé un ensemble de petits fragments, que nous considérons comme personnels, éléments épars que nous tentons de rassembler et d’unifier à la structure de base, afin d’en faire NOTRE VIE, et auxquels nous nous accrochons car c’est LA SEULE ET UNIQUE STRUCTURE STABLE QUI SOIT comparée à ce monde si INSTABLE (seulement de par notre perception, car seule notre perception nous montre un monde instable, fragmenté, limité et non sécuritaire !).

Nous avons donc rassemblés TOUS ces éléments  en un TOUT, notre tout, notre MONDE, CE QUE NOUS SOMMES, UN TOUT SOLIDE, STABLE qui nous permet de nous sentir en sécurité !

Et surtout qui nous permet d’avoir une assise confortable et de nous projeter vers l’avenir pour mieux VOIR ce que l’on SERA en se basant sur ces éléments qui nous rassurent.

Nous avons récoltés des éléments épars au fur et à mesure de notre vie, « notre vie », que dis-je, au fur et à mesure des perceptions auxquelles nous avons attribuées des valeurs pour en faire CE QUE NOUS VIVONS au lieu de voir que c’est ce qui est pas ce que JE suis…

Donc, nous avons récoltés ces éléments, sans forcément aucun lien direct entre eux, et nous les avons rassemblés en un TOUT, un tout dont nous avons décidé qu’il sera NOTRE car c’est que NOUS avons vécu !

Voyons clairement les choses, chaque moment de la vie n’est pas NOTRE MOMENT, il n’est pas à NOUS, de plus, de chaque moment qui est nous n’avons qu’une vision terriblement limitée de par nos perceptions qui sont limitées. Aucun élément de chaque moment n’est à nous, un élément (objet physique ou sensations, émotions, idées, pensées, etc.) que nous voyons à un moment donné n’offre que peu de sens pour NOUS car nous n’avons en aucun cas une VISION ENTIERE de cet élément.

Nous ne savons pas d’où il vient, pourquoi il est présent à ce moment, NOUS NE SAVONS RIEN à son sujet mais il nous plaît de l’intégrer dans NOTRE MOMENT et d’en FAIRE UN ELEMENT qui appartient à NOTRE MOMENT, donc nous le capturons et lui attribuons une valeur particulière comme étant présent à NOTRE MOMENT et nous le figeons ainsi pour le faire entrer dans notre structure à laquelle nous sommes identifiée !

Par exemple, nous voyons une personne et nous ne connaissons RIEN de cette personne, à ce moment précis elle est VIDE car elle n’est pas DEFINIE et cela n’a aucun sens pour NOUS car comment pouvons-nous être présent, là, dans MA VIE sans AVOIR UN SENS, sans AVOIR DE SENS POUR « MOI »…

A partir de plusieurs perceptions et de notre structure du passé, nous allons CONSTRUIRE, CREER, de A à Z, un personnage et nous allons l’attribuer à cette personne afin de COMBLER CE VIDE DE SENS qu’elle faisait naître en NOUS !

Donc à partir de FRAGMENTS sans aucune corrélation entre eux, instables et limités, nous avons réussi à construire une structure parfaitement stable et ayant un sens nous permettant alors de DEFINIR avec PRECISION la présence de cette personne dans NOTRE VIE, pour nous sentir dans une position CONFORTABLE et donc en SECURITE quand on est face à cette IMAGE…Euh personne J

En réalité, nous ne savons RIEN DE RIEN de cette personne, ni de son passé, ni de son présent, ni de ses pensées, ni de ce qui l’anime, RIEN DE RIEN…

Et pourtant on en fait quelque chose !

  • ETRANGE, NON ?
  • ET si c’était exactement la même chose pour TOUT ce qui est face à NOUS ?
  • ET si c’était exactement la même chose POUR NOUS MÊME ?

Il en est ainsi de chaque chose, de chaque objet, chaque perception, chaque personne…

Nous ne savons RIEN DE RIEN mais nous ne pouvons l’accepter car cela serait alors synonyme de non sens et de non contrôle de la situation que nous sommes en train de vivre.

Synonyme que nous pourrions nous aussi être comme ces éléments que nous percevons, juste un fragment à un moment donné de la vie, sans aucun sens à lui donner, sans aucune stabilité, sans aucune sécurité, présent là, maintenant mais qui pourrait tout aussi bien disparaître, sans aucune consistance, aucune raison, aucun sens…

Chaque moment que nous vivons, est de cet ordre, il nous met face à ce qui est, face à cette perception limitée, instable, vide de sens que NOUS AVONS de ce qui est et pas de « ce qui est », là est la différence.

Alors chaque moment présent nous met dans une situation instable, précaire, dans l’insécurité, et cela est inacceptable, alors nous tentons de capturer le plus grand nombre d’éléments possibles afin de donner plus de stabilité à ce moment, plus de solidité, d’élaborer une structure plus STABLE de par l’assemblage de tous ces éléments.

L’intégration de tous ces éléments au sein de NOTRE structure nous donne de la SUBSTANCE sur laquelle se pencher pour pouvoir PENSER, REFLECHIR, SE QUESTIONNER sur LE SENS GLOBAL DE TOUTE cette structure et ainsi pouvoir poursuivre notre quête qui au final est la seule et unique chose qui donne un SENS à cette structure, à ce que l’on est, ou devrais-je dire à ce que l’on perçoit de ce que l’on est !

Chaque moment est UN TOUT, non séparé, non divisé qui ne demande pas à être catégorisé afin de pouvoir le replacer dans un cadre LOGIQUE pour lui donner LE SENS QUE « JE » décide de lui donner.

Mais de par nos perceptions limitées qui engendre une vision limitée alors nous voyons un monde instable empli d’éléments totalement séparés les uns des autres, isolés et sans aucun sens…

  • Vous voyez ce qui est ?

On voit un élément, instable, limité, vide de sens… !

  • Serions-nous en train de projeter sur chaque élément ce que l’on est ?
  • Donc la vision que l’on a de ces éléments, de ce monde n’est en fait qu’une projection de ce que l’on est ?

Mais alors, lorsque nous intégrons un élément que nous capturons et que nous l’intégrons à notre structure, étant donné que cet élément n’est que le reflet de ce que nous sommes, alors celui-ci est instable, limité, vide de sens et on essaie de l’intégrer dans une structure instable, limitée et vide de sens…

  • Mais comment le ranger ?
  • Comment organiser tous ces éléments instables dans une structure instable ?
  • Comment ranger un élément qui ne représente RIEN et sur lequel on ne sait RIEN dans une structure à propos de laquelle on n’a de cesse de se poser des questions, de rechercher un sens à celle-ci ?
  • Cela n’engendre-t-il pas plus d’instabilité, plus de questions, de recherches sur le SENS PROFOND de cette structure ?
  • PEUT-ON REELLEMENT REMPLIR DU VIDE AVEC DU VIDE

UN gouffre sans FIN que nous tentons de REMPLIR avec des éléments sans substances, et après cela vous vous demandez encore pourquoi VOUS VOUS SENTEZ SI VIDE ?

Et si tout simplement cela n’avait AUCUN SENS, nous élaborons une structure afin de donner plus de solidité, de stabilité à notre existence UNIQUE, ISOLEE, INDEPENDANTE et surtout instable à partir d’éléments que nous considérons comme isolé, fragmenté, sur lesquels nous projetons notre propre instabilité et que nous essayons de rassembler en UN TOUT auquel nous nous identifions PLEINEMENT afin d’AVOIR un POINT DE VUE confortable pour se sentir en sécurité pour faire face à chaque moment présent qui va nous mettre face à notre reflet d’instabilité, de non solidité, de VIDE DE SENS !

Nous créons nous même ce monde instable, limité, fragmenté, VIDE DE SENS contre lequel nous nous battons, et quand je dis « NOUS CREONS… » en réalité ce MONDE n’est que le reflet de ce VIDE auquel nous nous identifions par PEUR de ne pas EXISTER en TANT Qu’unité indépendante ayant droit à MA LIBERTE, liberté qui passe par le contrôle de TOUT CE QUI EST !

VOIR tout cela est le laisser être sans s’identifier ni lutter contre ou le fuir, VOIR tout cela sans chercher à s’en détacher car c’est ce que l’on est, c’est ce que « JE » est, VOIR et laisser être sans attache car c’est ce que « JE » est mais pas « TOUT CE QUI EST »…

Vivre simplement en acceptant et en laissant être tout cela, toutes ces illusions, sans se laisser envahir par elles, sans lutter contre elles, sans les mettre dans un coin pour les oublier. NON VOIR pleinement TOUT cela et le laisser être pour ne plus être cela, pleinement ATTENTIF à cette structure et à tous ces mécanismes que cette structure a engendrée pour donner un sens à son existence.

Là est la LIBERTE !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s