Le conflit…

Le conflit…

  • Qu’est-ce que LE CONFLIT ?
  • Non pas le conflit tel que l’être humain a souhaité le définir afin de l’encadrer pour pouvoir mieux le contrôler et ainsi en faire une expérience vécue par son « JE/MOI » lui apportant de la substance pour se sentir être.
  • D’ailleurs voyez comme il est indiqué SON « JE/MOI » signe d’une possession du « JE/MOI » qui en réalité n’est RIEN et qui a l’ENVIE de se posséder soi même…
  • Par conflit entendons LA DUALITE qui met en avant la présence de deux éléments clairement séparés l’un de l’autre et dont l’un est l’observateur de l’autre…Après pour DEFINIR qui est L’UN et qui est L’AUTRE…C’est justement l’objectif de cet article !
  • Ce conflit, d’ailleurs est-il uniquement le fait d’un élément extérieur ou bien est-il intérieur ? Prend-il naissance à l’extérieur ou bien émane-t-il de l’intérieur ?
  • Le conflit n’est-il pas également la conséquence de la NON ACCEPTATION ? L’un n’acceptant pas l’autre ?
  • Le fait de ne pas accepter « ce qui est » et d’être en permanence dans la recherche de la définition de « ce qui devrait être », n’est-ce pas là aussi un conflit ?
  • Lorsque l’on ne peut accepter « ce qui est » tout en n’ayant de cesse de rechercher à définir « ce que l’on croît être », voilà bien un état conflictuel, NON ?

Un soi disant état ne pouvant accepter ce qu’il est croyant être ce qu’il a défini comme devant être…

Et qui a inventé une raison, un fondement à sa propre soi disant existence qu’il a défini comme étant réelle, SOLIDE, mais sans aucune substance et donc totalement VIDE.

Car cette existence est fondée sur le simple fait de rechercher une raison, un état solide, un état entier, un état stable à définir, à donner à cette existence qui ne comprend pas pourquoi elle ne ressent que du VIDE lorsqu’elle est face à elle-même…sans même savoir qu’elle est face à ce qu’elle est mais croyant être face à ce qu’elle définie !

Une entité essayant de définir sa propre existence afin d’AVOIR une emprise sur celle-ci pour pouvoir se sentir vivant de par la liberté de choisir ce que son existence doit être pour AVOIR une substance SOLIDE, un état stable !

  • Ne commençons-nous pas à entrapercevoir un conflit dans cette situation, cet état ?
  • Le conflit est permanent au sein de la soi disant existence de « JE/MOI », ne le pensez-vous pas ?

Et d’ailleurs, voyez comme ce conflit est même assez souvent recherché. Voyez comme il est parfaitement défini cet état de conflit et comme il devient même un repère pour grand nombre de personnes qui ne vivent que par ce conflit…

Voyez comme le conflit devient un repère stable, un refuge, un élément permettant de donner plus de solidité à la soi disant existence de « JE/MOI »…

Car si « JE » est en conflit alors cela n’est-il pas une PREUVE que « JE SUIS » ???

En donnant un aspect si solide à cet état de conflit alors effectivement apparaît la solidité du « JE/MOI » qui figure au centre de ce conflit, or ce conflit étant solide donc « JE » suis solide en luttant dans ce conflit !

« JE » et le conflit, il n’a de cesse de chercher, de se positionner, de rechercher à comprendre, à définir le conflit et la place qu’il a dans ce conflit qu’il a lui-même défini comme UN CONFLIT d’ailleurs…

« JE » devient OBSERVATEUR de ce conflit qu’il a lui-même mis en place, dont il est la source en réalité. En tant qu’observateur, il en oublie même qu’il est le concepteur de ce conflit, cet « état conflit » lui permettant d’AVOIR de la solidité…

Un conflit qui est engendré par la NON ACCEPTATION de « CE QUI EST » face à ce que « JE/MOI » décide de définir comme « CE QUI DOIT ÊTRE » ou pourrions-nous dire « CE QUE JE VEUX ÊTRE » !

Alors « JE et le conflit » ou bien « JE est le conflit » ????

Lorsque vous êtes face à une autre personne, voyez comme d’emblée vous prenez position et vous figez de nombreux éléments de cette rencontre. Voyez comme vous vous êtes au préalable parfaitement défini, voyez comme vous définissez tous les éléments externes associés à cette rencontre (l’environnement extérieur). Voyez comme vous définissez les conditions intérieures de cette rencontre, votre soi disant « état psychologique » ! Voyez comme vous définissez également l’autre dés lors que vous le voyez !

Vous définissez tout cela avec VOTRE CONNU, votre passé, vos expériences, votre culture, votre éducation, etc.

Tout cela formant à ce moment précis ce que vous croyez ÊTRE car c’est TOUT CE CONNU qui permet de VOUS DEFINIR avec précision, ou tout du moins les IMAGES / Valeurs que vous avez attribué à l’ensemble des éléments qui sont la structure de ce CONNU.

Voyez comme vous êtes parfaitement identifié à cet ETAT que vous avez-vous-même défini, comme vous êtes attaché à cet état que vous avez défini comme VOTRE état, qui vous appartient, donc c’est forcément un élément SOLIDE…

Et voyez comme vous ressentez cet état solide en permanence de par l’ensemble des perceptions, des sensations, des émotions qu’est en train de vivre ce soi disant état, qui encore une fois défini l’ensemble de ces éléments comme des éléments solides, des éléments extérieurs entrant en contact avec lui.

Donc il a une interaction avec ces éléments extérieurs, alors cela n’est possible que si ces éléments solides rencontrent un autre élément solide : « MOI »….DONC JE SUIS SOLIDE !

Tout cela lui permet de vibrer, de ressentir des « choses » auxquelles il donne une définition, définition avec une VALEUR / IMAGE donnant encore plus de solidité à ce qui a été vécu par « MOI » et donc plus de solidité à « JE/MOI ».

Voyez comme il est si délicat d’accepter pleinement, d’être totalement ouvert, d’accepter ENTIEREMENT ce que l’autre est en train de PARTAGER avec vous car vous êtes focalisé sur ce soi disant état que vous avez défini comme étant VOTRE ETAT. Et focalisé sur le soi disant ETAT de l’autre que vous également défini.

Quoique dira l’autre vous allez sans cesse le comparer avec l’état que vous avez défini de l’autre et tenter d’amener « ce qui est » à devenir « ce que vous avez défini comme étant »…Donc en réalité vous êtes déjà dans le conflit avant même d’avoir entamé un possible conflit avec l’autre…

A un moment donné, il est envisageable que ce conflit devienne apparent car l’autre vous a agressé. Il remet en cause l’ensemble des définitions que vous avez mis en place pour vous permettre d’avoir une emprise sur les éléments qui gravitent autour de votre existence. Cette emprise vous assure le contrôle et donc la liberté de choisir ce que vous souhaitez vivre, donc vous assure le confort, la sécurité.

Mais que se passe-t-il ? L’autre met en péril cette sécurité car il n’a pas la même vision que MOI, et cela indiquerait alors qu’il y aurait au minimum 2 visions différentes de ce que « JE/MOI » est en train de VIVRE mais cela est impossible car cela est CE QUE JE VIS donc c’est à MOI et cela me défini avec précision…

JE peux alors ME définir, AVOIR un état STABLE, ENTIER de par cette définition !

Et si il existe une autre définition que celle que j’ai choisi alors cela signifie que dans un premier temps, je ne suis pas UNIQUE et que dans un deuxième temps, cette définition n’est plus STABLE, donc n’est PLUS SOLIDE mais cela me permettait de me sentir SOLIDE…

NON, JE NE PEUX ACCEPTER CELA et JE VAIS DEFENDRE cette solidité en montrant à l’autre que J’AI RAISON et QUE la définition que j’ai donné à ce que JE vis est VALABLE, MIEUX même que la définition qu’il a donné à ce que JE vis…

C’EST A MOI ! Et surtout c’est LA SEULE CHOSE QUI ME PERMETTE DE ME SENTIR SOLIDE, VIVANT !!!

JE n’ai rien d’autre à quoi me raccrocher…

et sans cela il n’y a plus que du VIDE…

et cela me TERRORISE et LA PEUR JE NE L’ACCEPTE PAS, JE LUTTE CONTRE CETTE PEUR donc l’autre a engendré cette voie qui me dirige vers la PEUR…L’autre…

Ainsi vous vous identifiez avec encore plus de force, vous vous attaché avec plus de force à ce que vous définissez et s’en suit UN CONFLIT PHYSIQUE (pas nécessairement VIOLENCE physique mais avec les mots qui sont des valeurs/images qui s’attaquent !).

Un conflit pour préserver votre confort, votre sécurité, vous préserver de la PEUR , du VIDE, vous préserver de ce simple face à face avec vous-même, avec cette incohérence totale du monde dans lequel vous vivez et dont vous êtes le seul et unique concepteur…UN monde que vous avez inventé pour VOUS…

Regardons bien de plus près un élément tout simple…Nous indiquons que vous avez défini ce que vous êtes et que vous définissez ce que l’AUTRE est (en réalité « peut ÊTRE » et pas « EST »).

Mais étant donné que vous n’avez rien accepté de l’autre, que vous n’avez en aucun cas permis à l’autre d’être réellement…

Comment pouvez-vous croire que la vision de l’autre est engendrée par l’autre ?

N’est-ce pas en réalité, encore une fois, le seul fait de VOTRE ENVIE DE DEFINIR qui a engendré la vision de l’autre ?

Puis après avoir défini l’autre et la vision de l’autre par vous-même, vous projeté tout cela sur l’autre, ce qui vous permet d’AVOIR alors un élément extérieur qui ensuite entrera EN RELATION avec vous, en CONTACT avec VOUS et vous permettra alors de RESSENTIR des choses SOLIDES qui vous octroiera cet ASPECT SOLIDE de par l’INTERACTION entre un élément extérieur SOLIDE (que vous avez-vous-même inventé et défini comme solide ???) et VOUS-MEME…Donc renforçant votre SOLIDITE et donc votre croyance en VOTRE EXISTENCE A PART ENTIERE… !!!!

  • Voyez-vous le mécanisme qui apparaît grâce à la simple observation du conflit…
  • Vous ne pouvez accepter une vision qui en réalité est VOTRE VISION ?
  • Alors le conflit n’est-il pas en réalité INTERIEUR ?
  • Le conflit n’est-il pas en réalité un état que vous avez CHOISI de DEFINIR ?
  • Le conflit n’est-il pas en réalité une autre VOIE ILLUSOIRE vous permettant de VOUS ANCRER de façon SOLIDE à l’état que vous avez choisi de définir comme étant le SEUL ET UNIQUE ETAT POSSIBLE ?

Le conflit n’est-il pas en réalité encore UN REFUGE, UN REPERE vous permettant de vous identifier, de vous attacher encore et toujours à ce que vous avez défini comme étant votre état ?

UN conflit entre « ce que croît être JE » contre « ce que JE crois… », Voilà un CONFLIT VIDE DE SENS et qui pourrait démontrer une fois de plus que « JE/MOI » n’a aucune consistance et qu’il ne peut produire que du VIDE !

Quand vous pratiquez et vivez chaque moment présent pour ce qu’il est et non pas pour ce que vous avez envie qu’il soit, alors vous voyez que L’OBSERVATEUR EST LE CONFLIT.

Il est la source de la dualité, il conçoit un monde, puis il passe tout son soi disant TEMPS à OBSERVER ce monde, A définir ce monde pour lui donner un aspect solide qui lui permettra, de par les soi disant interactions qu’il a avec ce monde, enfin d’AVOIR lui-même cette solidité, cette stabilité, cette continuité…D’ÊTRE !

Ainsi voyez que le conflit est sans aucune cohérence, VIDE DE SENS et qu’il ne permet en aucun cas de définir un quelconque état mais qu’il existe uniquement pour se donner l’illusion que ce soi disant état existe de par les interactions engendrées par ce soi disant conflit que nous avons avec nous même…ETRANGE, NON ?

L’ordre que nous tentons d‘instaurer de par le conflit, et tous les autres soi disant refuges que nous avons-nous même inventés, n’est que le reflet de la définition d’un soi disant ordre défini par « JE/MOI ».

Ce n’est que la volonté de « JE/MOI » d’imposer un ordre précis afin de définir un état précis.

Il définit ensuite le désordre en comparaison avec ce soi disant ORDRE qu’il a lui-même défini comme étant le seul et unique possible.

Mais cet état d’ORDRE n’est en réalité que le reflet de son propre CHAOS, de sa quête illusoire ; de sa recherche incessante d’une solidité à donner à un état qu’il a lui-même défini mais auquel il n’arrive pas à donner une solidité…

UN ETAT QU’IL A DEFINI COMME ETANT SON ETAT DE PAR L’OBSERVATION EXTERIEUR QU’IL A DE LUI-MEME…

Voyez-vous une cohérence dans tout cela ???

Laisser être TOUT CE QUI EST sans chercher à définir quoi que ce soit,

Accepter TOUT CE QUI EST sans essayer de rechercher autre chose que ce qui est,

Chaque moment présent est le seul et unique moment où vous êtes et vous ne savez RIEN de ce que vous êtes et n’avez aucunement besoin de définir un état et de rechercher à conserver cet état et à lui apporter toujours plus de solidité pour vous sentir MIEUX…

Lâcher prise sur l’observateur et tout ce qu’il croît vivre, laisser le être bien entendu mais pourquoi croire que c’est la seule et unique chose que vous êtes, pourquoi s’identifier à l’observateur, pourquoi s’attachez à l’observateur…Pourquoi ne pas simplement le laisser être, le laisser s’épanouir et enfin le laisser mourir à chaque moment présent sans en faire « CE QUE JE SUIS » mais simplement « CE QUI EST »…

« JE/MOI » est VIEUX car rongé par le temps psychologique qu’il a lui-même inventé en donnant naissance à divers états qu’il doit atteindre afin d’être ENTIER, STABLE et SOLIDE !

« JE/MOI » est limité de par la définition qu’il a de lui-même comme un état parfaitement défini, encadré et qui lui permet d’AVOIR une sensation de stabilité et de solidité.

« JE/MOI » est Fragmenté de par sa structure sur laquelle il se repose pour définir tout ce qu’il croît être et tout ce qu’il croît vivre. Une structure composée de tant d’éléments épars et sans aucune cohérence entre eux que cela engendre une confusion énorme, fragmentant encore plus « JE/MOI » !

Vous êtes totalement identifié à ce « JE/MOI », vous êtes VIEUX, LIMITE et FRAGMENTE et sans cesse en train de chercher à conserver ce « JE/MOI » car en réalité c’est le seul et unique repère, refuge que vous avez pour ne pas faire face au vide que vous êtes !

Le détachement n’est pas conflit, n’est pas interaction, le détachement c’est ACCEPTER et LACHER PRISE en étant un espace OUVERT et INFINI sans aucun observateur figé et continu…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s