JE M’observe…JE observe MOI

Je M’observe…JE observe MOI !

Est-ce chaque élément que vous définissez comme étant « MA VIE » qui renforce l’état que vous définissez ou bien est-ce l’état que vous définissez qui modifie la vision que vous avez de chaque élément ?

Tout à chacun, nous définissons, et ce à chaque instant, un rôle, un état et de cela nous avons déjà discuté.

Un état individu que nous définissons comme SOLIDE, un état ayant un sens précis car le rôle de cet état est défini avec son cadre et l’ensemble des règles qui permettent de définir cet état.

Mais voyons un instant un point essentiel, nous définissons des rôles à chaque instant, et nous endossons alors ce rôle afin de pouvoir définir ce que « JE SUIS » pour SAVOIR ce que « JE DOIS FAIRE » pour me permettre d’être ce que j’ai choisi d’être.

Parfois le rôle que l’on a choisi ne nous convient plus car il n’offre plus de solidité étant donné que nous le comparons sans cesse avec un autre état afin de TROUVER l’état qui nous offrira une plus GRANDE STABILITE donc plus de solidité comparé à cet état qui ne nous apparaît plus comme SATISFAISANT ! (1)

Faisons un écart et discutons de la stabilité, si vous le souhaitez…

LA STABILITE…Une notion si essentielle à notre BIEN-ÊTRE car si nous AVONS cet STABILITE alors tout EST BIEN, n’est-ce pas ?

Mais bien souvent tout ce que nous vivons nous met face à l’instabilité, et nous n’avons de cesse de rechercher un ETAT STABLE pour ne plus faire face à cette instabilité qui ne nous offre point de satisfaction personnelle (individuelle ?).

  • Voyons cela d’un peu plus près, l’instabilité est causé par le fait que nous recherchions LA STABILITE, n’est-ce pas ?
  • Cette stabilité est parfaitement définie et nous SAVONS avec précision ce qui nous permettrait d’être STABLE, n’est-ce pas ?
  • Mais sans cette définition de la stabilité, existe-t-il encore la notion d’instabilité ?
  • Ne sommes-nous pas les créateurs de l’instabilité de par la définition de la stabilité ?

Définition de la stabilité qui, soit dit en passant, n’est RIEN d’autre qu’une image que nous avons élaboré de la stabilité à partir de notre ENVIE d’atteindre un ETAT SOLIDE qui nous permettrait d’être PLEIN, ENTIER et CONTINU donc STABLE.

Mais si l’on voit que « JE/MOI » ne peut en aucun cas être PLEIN, ENTIER, CONTINU du fait même de ce qu’il est et non pas de ce qu’il a envie d’être…

Ne voyez-vous pas que la stabilité, c’est simplement une illusion d’un soi disant état qui n’arrive pas à se définir.

N’existant que par la croyance en sa solidité.

Solidité qu’il défini de par les impacts avec lui-même produits par les soi disant éléments extérieurs qu’il produit par projection pour créer ces impacts afin de renforcer sa définition de ce qu’il est…

Bref, en croyant TROUVER un état SOLIDE, CONTINU et donc STABLE on invente l’instabilité qui renforce la RECHERCHE d’un état STABLE…Et c’est cette recherche qui renforce la solidité de l’instabilité qui elle-même nourrit alors la possibilité d’atteindre LA STABILITE…Franchement c’est BEAU de voir pleinement ce mécanisme et de le laisser être pour ce qu’il est sans lutter ni fuir, simplement être présent face à ce mécanisme pour VOIR qu’il est UN REFUGE de plus !

(1) Alors cet état ne nous apparaissant comme INSATISFAISANT nous faisons quoi ?

Nous n’acceptons pas celui-ci et luttons contre cet état…

  • Mais qui lutte contre cet état ?
  • Ah oui c’est « MOI » qui n’accepte plus cet état car il a défini que celui-ci n’est plus acceptable, alors qu’il l’était il y a encore peu…NON ?
  • Sur quoi nous basons-nous pour définir qu’un état qui était satisfaisant ne l’est plus à un moment donné ?

Peut-être est-ce simplement parce qu’avec le TEMPS, ce « MOI » a collecté d’autres éléments lui permettant alors de comparer avec plus de précision cet état avec un autre état qu’il estime AVOIR atteint. Par conséquent l’ancien état n’est plus acceptable, car après tout J’AI TROUVE MIEUX !

Voyez-vous ce mécanisme, un NOUVEL ETAT « MOI » observant un ANCIEN ETAT « MOI » et le JUGEANT INUTILE, ne permettant plus de SATISFAIRE CE NOUVEL ETAT « MOI » !

Voyez-vous le transfert qui s’est effectué, d’un ANCIEN « MOI » vers un NOUVEAU « MOI »…UN « MOI » MEILLEUR QUE « MOI » !

ET cela renforce alors la croyance en une évolution de « MOI » et donc la possibilité d’ATTEINDRE un « MOI » SOLIDE, ENTIER, CONTINU et STABLE : (Cf. paragraphe « petit écart »)

Voyez-vous L’OBSERVATION d’ANCIEN « MOI » par le soi disant NOUVEAU « MOI » et tout ce que cela engendre pour « MOI » !

  • Un nouveau « MOI » défini par le TEMPS,
  • Un NOUVEAU « MOI » défini par les nouvelles connaissances acquises,
  • Un NOUVEAU « MOI » défini de par les expériences vécues et stockées, qui l’ont marqué, impacté,
  • Un NOUVEAU « MOI » devenu NOUVEAU de par la définition qu’il a lui-même engendrée de « NOUVEAU » provenant de l’accumulation de tous les éléments qu’il a soi disant ACQUIS et qu’il compare avec ce qu’il AVAIT pour VOIR qu’il a AUTRE CHOSE.
  • AUTRE CHOSE qu’il considère comme MIEUX que ce qu’il AVAIT avant.

LE TEMPS, LA POSSESSION, LA DEFINITION, LA COMPARAISON, LE JUGEMENT…Ajoutons à cela l’identification et l’attachement qui sont renforcés par la croyance en la solidité de CE NOUVEAU « MOI » !

Mais si « MOI » n’est RIEN d’autre que du VIDE, qu’une ILLUSION, qu’une CROYANCE croyant en elle-même et mettant en place des mécanismes lui permettant de se donner de la consistance, de la solidité. Alors ce NOUVEAU « MOI » est-il véritablement « NOUVEAU » ou bien n’est-ce qu’un autre REFUGE de plus pour renforcer la soi disant SOLIDITE du SENS donné à l’existence de ce « MOI ». Car si il y a u SENS alors il y a UNE RAISON d’ËTRE car comment ÊTRE si il n’y a aucun sens à ce que JE SUIS…Est-ce que le sens de cette existence est d’AVOIR UN ETAT SOLIDE, CONTINU, STABLE permettant d’ÊTRE BIEN, EN PAIX, VIVANT !

Tout en sachant que c’est cet état qui invente l’instabilité afin de renforcer sa croyance en la stabilité donc de renforcer la recherche d’un état STABLE qui est le sens de son existence…

Alors est-ce un NOUVEAU « MOI » ou bien un toujours le même « MOI » qui se pare de nouveaux habits, de nouvelles couches illusoires mais conservant le noyau central qui est usé, limité, et d’autant plus fragmenté de par ces nouvelles couches associées toujours au même « MOI » qui en définitif n’évolue pas d’un iota, qui ne change pas mais qui veut croire en ce changement pour renforcer la solidité de son VIDE !

Alors quelque soit le NOUVEAU « MOI » observant un ANCIEN « MOI » permettant d’avoir l’illusion de CHANGER, d’EVOLUER, il n’y a que « MOI », que ce VIDE qui vous suit en permanence et qui ne demande qu’une seule chose…

D’être accepter pour ce qu’il est et de le laisser être pour ce qu’il est et non pas de croire que l’on peut être MIEUX que ce qui est…

Afin de pouvoir lâcher-prise sur cette soi disant quête d’un état solide qui n’est en fin de compte qu’un REFUGE pour ne pas faire face à « ce qui est » et préférer croire que l’on peut CHANGER afin d’être ce que l’on a défini comme un état acceptable, et pour une fois, FAITES FACE à « CE QUI EST » et ACCEPTER LE sans fuir, sans lutter, sans vous réfugiez dans un mécanisme vous permettant de croire que VOUS ÊTES SOLIDE.

Laisser être ce VIDE sans le juger comme inacceptable, insatisfaisant, sans aucun sens, laisser le être car c’est ce que vous êtes, c’est ce que « JE EST » et ainsi vous lâcherez-prise sur « MOI » pour être tout simplement sans croire en votre état individu qui ne peut en aucun cas vous permettre d’être mais qui ne peut que vous donner l’impression de POUVOIR DEVENIR !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s