Introspection de « MOI »

MOI…

JE ne suis RIEN, JE n’ai RIEN, JE n’ai aucun contrôle sur RIEN, JE n’ai aucun contact direct avec RIEN, JE ne comprends RIEN, JE ne vois RIEN, JE crois en RIEN…

  • Mais qui suis-JE ?
  • Comment procéder pour trouver qui JE suis ?
  • Par où commencer ? Dois-je réellement chercher qui JE suis ?
  • Ou bien simplement faire face à ce QUE JE SUIS ?

Une introspection, plonger au cœur de ce que JE suis, de « MOI », une prise de conscience pleine et entière de « MOI », une analyse peut-être..Mais tout cela aboutirait à QUOI ?

Car au final, tout cela reste centré sur un seul et unique élément, n’est-ce pas ? Cet élément c’est « MOI », donc cela reviendrait à être égocentrique ?

Et puis qui étudie qui ? JE qui étudie « MOI », cela semble si incohérent, sans aucune logique !

Ne serait-ce pas là un autre subterfuge pour renforcer l’ATTACHEMENT à « MOI », la croyance en l’existence de « MOI » ?

« MOI » qui étudie « MOI » apporterait encore une fois, plus de crédit à la substance solide de « MOI », par l’étude de lui-même, la compréhension de lui-même afin de MIEUX SAVOIR ce qu’il est (n’y a-t-il pas un biais, étant donné que « MOI » défini être et étudie ce qu’il a déjà défini ?) donc de renforcer encore la substance de son existence qu’il défini lui-même ?

Mais en même temps, n’est-ce pas la un subterfuge qui a final pourrait permettre, si l’on est véritablement PRESENT, de VOIR, de TOUCHER, de SENTIR, de RESSENTIR l’ESSENCE même de « MOI » ?

Après tout n’est-ce pas ce qui est recherché ? ÊTRE en contact direct avec « MOI » afin de saisir l’essence, la solidité de « MOI » pour enfin se SENTIR ÊTRE !

En procédant ainsi, en devenant à 100% l’observateur de « MOI », pleinement présent à « MOI », sans aucun jugement, sans aucune définition, sans aucune volonté de contrôler, sans aucune croyance, sans aucun savoir…Simplement être présent à « MOI », à soi même !

Et c’est alors dans cette présence à SOI que l’on est à même d’être en contact DIRECT avec « MOI ».

Dans l’acceptation TOTALE de ce que l’on observe, dans l’ouverture TOTALE de ce que l’on observe, donnant alors pleine et entière présence au LÂCHER-PRISE, en présence d’un observateur absent de toute définition de ce qu’il observe, de tout impact sur ce qu’il observe, un observateur qui au final ne vit pas ce qu’il observe mais EST pleinement et TOTALEMENT ce qu’il observe sans autre choix que de laisser être ce qu’il observe. Sans aucun résignation car pleinement dans l’acceptation de ce qui est et pas focalisé sur ce qu’il a envie d’être.

Et c’est dans cette présence, pleine et entière, que « MOI » devient alors ABSENCE, que L’OBERVATEUR s’efface, sans recherche d’un état solide ayant un contact avec ce qu’il observe car il n’est plus l’observateur mais il EST tout simplement !

Et si être face à face avec ce « MOI » qui est absence, ancré dans la présence à soi, dans la présence à « MOI », si cela me permet de VOIR que JE NE SUIS RIEN d’autre que ce que JE projette sur « MOI » !

Que JE ne suis qu’une croyance, qu’un VIDE sans FIN cherchant à l’infini en « MOI » qui n’est que le reflet de ce « JE » VIDE, un moyen d’AVOIR une substance solide pour me sentir ÊTRE !

Et si ancré dans cette présence à soi, le VIDE que l’on fuit en permanence n’est plus extérieur à « MOI », qu’il est « MOI » et que ce « MOI » n’est que le reflet de ce que JE suis, alors accepterions-nous d’être enfin pleinement et totalement ce VIDE ?

ET si en réalité ce VIDE n’était encore une fois qu’une image, une définition d’un ETAT VIDE et qu’en réalité, ce VIDE n’existait que pour renforcer notre attache à ce « MOI » qui nous apparaît comme plus consistant, plus solide, plus continu et plus stable ?

Et si ce VIDE est défini comme n’ayant aucune substance, et que c’est justement ce qui engendre LA PEUR, car c’est dans la comparaison entre ce VIDE de SUBSTANCE et « MOI » avec une substance (n’oublions pas qu’en réalité, « MOI » n’a aucune substance mais c’est seulement la volonté d’en AVOIR une qui nous pousse à CROIRE que « MOI » en a UNE car il a conscience d’exister…) que naît LA PEUR d’être VIDE, de devenir ce VIDE sans saucune substance…

Et si au final VIDE et « MOI », n’était qu’un seul et même ETAT ?

ET si nous acceptions pleinement cet état sans même le définir comme VIDE car en réalité nous ne savons même pas ce qu’est le VIDE, étant donné que nous avons décidé que notre définition du VIDE était REELLE !

Au final, avons-nous PEUR du VIDE ou bien de la définition que nous avons donnée à ce VIDE ?

Et dans cette acceptation, alors aurions-nous encore peur du mot « VIDE » ?

Mais peut-être qu’après tout cette PEUR renforce notre attachement à ce que l’on a envie d’être…NON ?

Peut-être que ce soi disant VIDE n’est encore qu’une création inconsciente de « MOI » pour renforcer son propre attachement à « MOI », à ce qu’il a défini comme DEVOIR ÊTRE ?

Et si ce VIDE sans aucune substance, nous le définissons comme LA MORT ?

  • Et au final, quand « JE » est en contact direct avec « MOI », pleinement présent à « MOI », son reflet, ancré dans la présence à SOI donc dans l’absence de « MOI », alors « JE » est transparent, sans substance, VIDE…MORT !

Dans ce cas est-ce cohérent de rechercher à donner une substance solide à un état MORT afin de lui permettre de se sentir VIVANT ?

Et dans ce cas, le soi-disant cycle de la vie et de la mort, a-t-il encore du sens ?

Ou bien est-ce encore une illusion d’un état souhaitant renforcer encore et encore sa croyance en son existence SOLIDE qu’il a lui-même défini comme LA VIE alors qu’en réalité, IL EST DEJA MORT !

Et au final, VIE et MORT ne sont-ils pas UN SEUL ET MÊME ETAT ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s