Mon attachement à « MOI »…

Est-ce qu’une seule et unique fois, un instant présent, ici et maintenant, vous avez déjà lâcher-prise sur ce que vous avez envie d’être, sur ce que vous êtes certain d’être, ce que vous pensez être ?

Est-ce qu’une seule et unique fois, et lorsque cette seule et unique fois est alors le temps s’efface et nul besoin de prolonger cet état ou d’ne conserver la moindre trace pour s’y accrocher, vous avez déjà lâcher-prise sur ce que vous considérez comme étant « MOI » ?

Un seul moment, ici et maintenant où vous ne ressentez plus ce besoin irrépressible de tout centrer sur « MOI ». Un moment où vous êtes totalement ouvert, dans l’acceptation pleine et entière de ce qui est et non plus totalement fermé à ce que vous avez envie d’être, de voir, de ressentir.

Un seul moment où plus rien ne tourne autour de « MOI », où « MOI » n’a plus aucune attache sur ce qu’il défini comme étant à MOI, étant ce que MOI VIT !

Existe-t-il un seul et unique moment présent ou bien celui-ci devient-t-il infinité que « MOI » n’est plus ? Quand « MOI » est accepté pour ce qu’il est et non plus mis au centre de ce monde qu’il souhaite contrôler, définir lui permettant de mettre en place ce qu’il a choisi de vivre a lieu d’être simplement présent à « ce qui est » ?

Etes-vous attentifs à ce simple fait à ce moment présent, attentif au simple fait qu’il n’y a que MOI, MOI et encore MOI, seul au centre de tout ce que MOI à défini comme étant la vie de MOI !

Simplement être attentif à ce simple fait, ouvert, dans l’acceptation totale que ce que qui est n’est pas ce que vous vivez, mais simplement ce qui est transformé via une analyse, une interprétation, une modélisation, une conception issue d’un MOI totalitaire n’acceptant de ne pas avoir le contrôle de ce qu’il vit ! N’acceptant pas de ne pas être le centre de ce qui est, et préférant construire un monde images au sein duquel il est LE CENTRE !

  • Attentifs à tout ce que vous êtes certain de vivre, voyez comme cela est si réel, sérieux, SI SOLIDE, n’est-ce pas ?
  • Est-ce que sincèrement, totalement, à un moment vous avez déjà été pleinement attentifs et présents à « MOI » ?
  • N’êtes-vous pas en réalité sans cesse dans le contrôle de ce soi-disant « MOI » ?
  • Dans la possession de ce « MOI » ?
  • Le jugement de ce MOI ?
  • La comparaison de ce MOI avec un ancien ou un nouveau MOI ?

Voilà pourquoi lorsque vous êtes livrés à vous-même, sans rien à faire, rien à prévoir, à penser, vous êtes pris dans les tourments de cette fameuse PENSEE, du moins ce que vous qualifiez de pensées, de MA PENSEE.

Cette soi-disant pensée ne représente-t-elle point un élément de plus à contrôler, à juger, à posséder, à comparer ?

Sans cesse dans la recherche d’un élément extérieur auquel vous pourrirez vous raccrochez, n’est-ce pas ?

Vous ne pouvez acceptez de ne pas avoir d’attache, de repère, quelque chose à cous raccrochez qui vous permet de vous sentir être, n’est-ce pas ?

N’importe quel élément permettant de prolonger ce mécanisme à l’origine de ce « MOI » qui au final représente le SEUL ET UNIQUE élément auquel vous avez envie de vous attachez, de vous raccrochez, le seul et unique repère, c’est MOI !

Le seul et unique élément dont vous avez besoin, en réalité, n’est-ce pas « MOI » ?

  • Chaque moment est centré sur MOI !
  • Chaque élément est centré sur MOI !
  • La vie de MOI par MOI pour MOI !
  • Car au final tout tourne autour de MOI, n’est-ce pas ?

Et si on est attentif à ce simple fait, attentif à « MOI » pleinement, alors que peut-il se produire ?

Attentif à « MOI » sans définir MOI comme un élément extérieur, sans aucun élément pour nous guider dans cette attention, sans aucun élément pour définir une recherche, cette quête de la découverte de « MOI ». Simplement ouvert, dans l’acceptation pleine et entière de « MOI ». Le lâcher-prise n’est-il pas naturellement présent en réalité ?

  • Voyez comme en réalité vous êtes devenu dépendant de « MOI » !
  • Dépendant d’AVOIR ce « MOI » !
  • Dépendant d’un état « MOI », défini par MOI pour MOI !

Tout cela dans le seul et unique but d’AVOIR un élément sur lequel vous avez une emprise. Un élément que vous pouvez modélisez, manipuler à votre guise, ou du moins vous avez envie de le croire car la réalité est différente étant donné que vous n’avez aucune emprise sur cet élément vu qu’il n’est qu’une modélisation de MOI par MOI….Un simple reflet de « MOI » alors comment avoir une emprise sur le reflet dune image qui n’a de consistance que parce qu’elle croît en elle-même ?

La modélisation étant considéré comme solide et étant perçue comme manipulable, ayant une emprise sur elle, alors la solidité de cet élément est toute faite. ET donc si cet élément est solide et que je peux le manipuler alors MOI est également solide !

Une logique implacable, NON ?

Et le contrôle de cette modélisation assure une certaine sécurité à MOI car cela lui assure une emprise sur ce qu’il est et donc au final de définir un sens à ce qu’il est !

Lorsque vous êtes face à face avec « MOI », ce mécanisme est limpide, la vision claire, instantanée de ce mécanisme va alors engendrer une agitation immense de ce « MOI » qui ne peut accepter « ce qui est », accepter qu’il ne soit rien d’autre qu’un mécanisme !

D’où cette agitation énorme lorsque vous débutez la méditation, car face à face avec « MOI », la PEUR devient si intense, si palpable que vous lui donnez une solidité au-delà de tout ce que vous pouvez concevoir…Encore un mécanisme issu de « MOI » lui permettant de définir un élément, LA PEUR, et de s’y accrocher en vue de préparer une contre attaque afin d’éviter ou de combattre sans même être attentif au simple fait que la PEUR c’est « MOI » qui ne peut accepter de lâcher-prise sur « MOI » !

Et tout ce que vous définissez comme étant ce que vous vivez n’a pour but que de renforcer la solidité de « MOI », l’existence de « MOI », donnant toujours plus d’énergie à « MOI », et la modélisation de « MOI » se précise toujours un peu plus, au fur et à mesure du temps. Le temps permet à « MOI » de devenir toujours PLUS, toujours MIEUX et de s’ancrer encore et encore à ce qu’il a envie d’être sans même être attentif à ce qu’il est !

Les relations amoureuses, les émotions, les sensations, les envies, le plaisir, etc. Tout cela permet à ce système « MOI » de se développer (enfin de croire à son développement, son évolution ancré dans le temps…), de s’ancrer encore et encore, de s’identifier toujours avec plus de force à « MOI », un « MOI » solide mais jamais assez solide et qui n’a e cesse de rechercher à s’AMELIORER, DEVENIR PLUS SOLIDE, PLUS VIVANT, MOINS VIDE, PLUS…PLUS…PLUS…MIEUX…MIEUX !

Voilà pourquoi ce « MOI » est dépendant du BONHEUR, de la PAIX, de l’AMOUR, du SEXE, des DROGUES, des IDEES, des PENSEES, dépendant de tout ce qui donne corps à ce qu’il a modélisé de lui-même !

MOI engendrant une modélisation de lui-même puis recherchant sans cesse à AMELIORER celle-ci, à la rendre différente de ce qu’elle a été pour bien renforcer sa croyance en son évolution et donc prouver qu’il devient MIEUX, toujours PLUS§ Un autre état « MOI » plus heureux, apaisé, complet, solide…

Toujours aveuglé par cette recherche sans même être attentif au simple fait qu’il est le seul obstacle à la vision de ce qui est, lui permettant alors d’accepter, dans une vision globale de lui-même, une vision juste de lui-même, simplement être face au fait « MOI », face à face avec « MOI » sans FUITE ni LUTTE ! Voilà le seul élément qui l’empêche d’être PRESENT à ce qu’il est !

Car quoi que « MOI » fasse cela ne sera que pour MOI !

Car quoi que « MOI » pense, ce ne sera que pour MOI !

« MOI » par « MOI » pour « MOI »

Attention, ouverture, acceptation et présence à « MOI » pour enfin laisser être « MOI » et lâcher-prise sur « MOI », sans éprouver le moindre besoin de mettre en place une recherche, une lutte ou une fuite ! Simplement être présent à « MOI » et le laisser être pleinement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s