Ludo et l’être…

Toute une histoire à raconter pour un si petit individu…Bien entendu le terme « individu » est ici non pas pour indiquer le corps physique, mais ce que nous considérons tous comme la seule et unique réalité, ce qui est solide à nos yeux et ce qui fait de nous ce que nous avons envie de croire, une « identité » inventée de toute pièce par elle même pour se sentir « être »…

Cette identité, c’est ludo…Mais bien entendu nous pouvons tout à fait ne pas nous attacher à celle-ci et chacun d’entre vous pourra m’identifier comme il le souhaitera 😉

J’ai vécu des moments, je suis allé au Vietnam notamment, et ce fût au départ la plaie pour moi ce pays, puis il y a quelques années de cela j’ai enfin compris que ce n’était pas le lieu qui était une plaie…

Mais MOI en réalité…

Par « MOI » nous entendons cette identité, ce « ludo »…

Identité, égo, je/moi auquel je m’étais identifié, auquel nous sommes tous identifiés et contre lequel nous luttons en permanence, mais être attentif au simple fait que nous ne pouvons rien car comment luter contre « MOI » si ce n’est avec « MOI »!

Cette lutte qui ne m’apportait que de la souffrance comme stabilité émotionnelle…

Puis j’ai compris, grâce à une expérience assez délicate qu’en réalité  il était simple d’être face à la souffrance, de l’accepter pour ce qu’elle est, et d’accepter TOUT « ce qui est » pour enfin être attentif au simple fait que le seul et unique responsable de cette souffrance, c’est « moi »! Et que « moi » ne vivait que pour et par cette souffrance !

J’ai lu et relu de nombreux livres, j’étais surtout dans la lecture d’un auteur qui s’appelle Krishnamurti, et comme il n’arrêtait pas d’écrire que « chacun est son propre guide » alors j’ai lâcher-prise et cesser de lire pour vivre et être guide et élève en même temps, non séparation entre un état et un autre !

Sans vraiment chercher quelque chose ni attendre quoique ce soit et c’est dans cet état là que l’on trouve en réalité car quand on ne cherche rien alors tout est trouvé…

Car TOUT est déjà présent, c’est simplement « MOI » qui est absent à tout « ce qui est », focalisé à chercher ce qu’il a défini comme étant à devenir!

ET me voici dans ce blog pour simplement partager sans croire que JE suis capable de décrire « ce qui est »…car « ce qui est » n’est pas du domaine de « je/moi », « ce qui est » est indescriptible et relié, non limité, non fragmenté alors que justement JE suis limité, isolé et fragmenté !

JE ne détiens aucune vérité, JE ne suis qu’un voile illusoire et c’est aussi simple que cela !

Tous les articles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s